Skip to main content

La recherche et les services publics dans la physique et la chimie de l’atmosphère de la Terre et des autres planètes, ainsi que de l’espace extra atmosphérique.

A cinq semaines du lancement, le picosatellite PICASSO, destiné à l'observation de la Terre et aux sciences spatiales, a été livré à l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et a été intégré avec succès dans son "déployeur" orbital. Première mission CubeSat de l'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique, PICASSO sera l'un des 42 petits satellites lancés simultanément par la fusée Vega de Arianespace, le 24 mars 2020, depuis le site de lancement de l'ESA en Guyane française. Transportant deux instruments scientifiques, PICASSO mesurera la répartition de l'ozone dans la stratosphère, estimera le profil de température jusqu'à la mésosphère et caractérisera le plasma dans l'ionosphère.

Pour la Journée internationale des femmes et des filles de science (11 février), nous avons profité de l'occasion pour interroger certaines de nos chercheuses sur leur expérience avec la science. Lisez la suite pour découvrir ce qu’elles ont à raconter.

Au cours des mois précédents, les incendies d’une ampleur exceptionnelle en Australie ont été fréquemment mentionnés dans les médias. L'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique, est impliqué dans les instruments spatiaux et terrestres qui peuvent détecter , de manière indirecte, ces incendies depuis l'espace. Mais qu'est-ce que cela signifie exactement, et en quoi ces observations sont-elles pertinentes?

Bien que la mission Rosetta soit terminée depuis trois ans, la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko n'a toujours pas révélé tous ses secrets. Juste avant que la mission ne touche à sa fin, une particule cométaire est entrée de façon inattendue dans l'instrument ROSINA/DFMS (normalement, seul le gaz de la comète aurait dû y entrer).

Il y a déjà bien longtemps (en 2008), dans un endroit très, très lointain au-dessus de nos têtes, l'instrument SOLAR, arrimé à l'extérieur de la Station Spatiale Internationale ISS, commençait la mission pour laquelle il fut conçu: mesurer le rayonnement solaire en dehors l'atmosphère terrestre pour une durée initiale de 18 mois et ce afin de compiler un spectre solaire de référence, nécessaire à de nombreux domaines de la recherche scientifique. Il restera en activité 9 ans!

Nous sommes heureux de vous annoncer que nous avons reçu le label ICOS pour la station Maïdo d'Île de la Réunion. La station fait désormais officiellement partie du vaste réseau de stations de mesure ICOS (Integrated Carbon Observation System), qui vise à fournir des observations à long terme des gaz à effet de serre pour la recherche, les décideurs et le grand public.